Created with Sketch.

Cuisse de nymphe émue / Les aventures de Gilles Well, chapitre 4 : le compte-rendu d’enquête

Jana Bernartová, “Ultramarin extra blue”, 2017, courtesy de l’artiste

Jana Bernartová, “Love Death Blue”, 2020, courtesy de l’artiste

Jana Bernartová, “Blue Light Spectacle”, 2020, courtesy de l’artiste

Kevin Senant, “Investigation Report”, 2021, courtesy de l’artiste

Kevin Senant, “Investigation Report”, 2021, courtesy de l’artiste

Kevin Senant, “Gilles Well’s Adventures Chapter 3”, Performance Crossing Festival, Studio Alta, Prague, 2021, courtesy de l’artiste

Jana Bernartová / Kevin Senant

Exposition - Espace international

  • Vernissage : 15.10.2021
  • Date de début : 15.10.2021
  • Date de fin : 12.12.2021

Cuisse de nymphe émue
Jana Bernartová

Commissariat : Tereza Jindrová

Dans son travail, Jana Bernartová tente de saisir comment les technologies influencent et conditionnent notre perception mais aussi, comment les perceptions que nous classons comme une réalité donnée peuvent être en fait « virtuelles ».

À travers ses vastes recherches et une série d’œuvres et de projets rassemblés sous le terme Liquid Crystals, l’artiste se concentre sur la question des couleurs numériques et de leur interprétation. La couleur numérique est virtuelle dans sa nature même, et est donc réalisée différemment sur divers appareils et méthodes d’affichage. La relativité de l’existence des couleurs, qui pourraient bien ne pas avoir l’essence platonicienne des idées absolues, étant sujettes au changement du cadre de la perception (physiologiquement ainsi qu’en raison des systèmes culturels et linguistiques utilisés, comme l’a souligné par exemple Ludwig Wittgenstein), est rendue encore plus évidente en relation avec le transfert numérique. La couleur numérique universelle exprimée au moyen d’un code immuable a, une fois qu’elle quitte la « boîte noire », plusieurs « incarnations » qui montrent diverses déviations de leur archétype numérique parfait.

Dans son exposition Cuisse de nymphe émue pour le CEAAC de Strasbourg, Jana Bernartová a sélectionné des couleurs spécifiques qui ne font pas partie de la « palette » communément connue, mais qui ont de fortes connotations poétiques et sensuelles. Elle joue avec nos sens pour les remettre en question, ainsi qu’avec notre notion de la réalité.

> Jana Bernartová est née en 1983 à Liberec (République tchèque), elle vit et travaille à Prague.

 

Les aventures de Gilles Well, chapitre 4 : le compte-rendu d’enquête
Kevin Senant

L’artiste questionne les liens entre différentes technologies. Sa recherche s’appuie notamment sur l’étude du comportement des utilisateurs des nouveaux réseaux sociaux, et repose sur la confrontation fictionnelle d’une double source d’information, images ou textes, prenant la forme de dispositifs interactifs.

Par l’intermédiaire de la photographie, la vidéo, la performance ou l’installation, l’artiste invite les spectateurs (sou- vent acteurs) à questionner les relations qu’ils génèrent en tant qu’utilisateurs. Il s’intéresse particulièrement au mouvement continuel des images partagées, s’imprégnant autant des codes narratifs du cinéma que de ceux des nouveaux systèmes de communication.

Depuis 2019, Kevin réalise une enquête dans les espaces physiques et virtuels afin de comprendre la disparition de Gilles Well, son ancien assistant, s’étant volatilisé au cours d’un tour de magie vraisemblablement mal réalisé par l’artiste.

> Né en 1985, Kevin Senant est diplômé de la HEAR en 2011. Il travaille actuellement entre Marseille, Bruxelles et Internet.


Dossier de presse

Résidence associée :

  Prague