Created with Sketch.

Saba Niknam

> Saba Niknam est née à Téhéran en 1988. Elle est diplômées de la HEAR, vit et travaille à Strasbourg.

“(…) À l’instar des peuples de tradition orale qui construisent leur histoire à partir d’un corpus légendaire, Saba Niknam tisse sa légende autour de trois personnages principaux: l’artiste elle-même, un corbeau et un ours. Rejoignant la pensée chamanique, elle y intègre des symboles comme moyens d’action sur le monde et sur ses maux. Alors que les fables européennes nous invitent à voir sous les traits des animaux des caractères propres aux hommes, Saba Niknam capture dans son récit bien plus que leur caractère: c’est l’essence magique de l’animal et sa puissance qui entrent en action. Convaincu que chacun d’entre nous possède une âme animale qui lui correspond et dont il a à apprendre, Saba attribue une forme animale à tout être humain et convoque ainsi un temps où l’homme et l’animal ne faisaient qu’un et où la communication entre les espèces était naturelle et totale.

L’idée que l’esprit d’une personne ou d’un animal, bien que propre à chacun et façonné par le corps qu’il occupe, fasse en même temps partie d’un tout transcendant, émerge au fil de ses dessins, qui se construisent dans une succession de traits, d’actes répétitifs inspirés des rituels chamaniques qui trouvent dans le phénomène de la répétition un moyen d’exorciser les maux. Le son itératif du crayon lui-même sur la feuille participa à l’entrée de l’artiste dans une sorte de méditation propice à l’acte créateur. Le masque, symbole récurrent dans son œuvre, se retrouve dans une partie de ses dessins: objet de métamorphose qui transforme celui qui le porte, il permet d’endosser une identité autre le temps d’une cérémonie: ainsi Saba Niknam dessine-t-elle des personnages avec des masques d’animaux, rappelant cette lointaine époque où un homme pouvait se transformer en animal et un animal pouvait devenir un homme.

(…) On retrouve dans le monde de Saba Niknam les enseignements des grandes traditions spirituelles: au-delà des apparences, tout est en réalité mouvements, vibrations et énergie. Tout est relié et connecté dans et avec ce grand champ d’énergie universel. Par nos pensées, et nos actes dans la vie quotidienne, nous aurions ainsi un réel impact dans ce grand inconscient collectif qui nous relie et aurions le pouvoir de contribuer à influencer le monde et le comportement de ceux qui le composent.

Extraits du texte de Cécile Palusinski pour le catalogue d’exposition Le nom secret du soleil, septembre 2015

Site web de Saba Niknam

Exposition(s) en lien :

  Parallèle / Regionale 19