Created with Sketch.

Maemi / Linguistic Crack

Léa Barbazanges – Vue de l’exposition “maemi” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015

Léa Barbazanges – Vue de l’exposition “maemi” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015

Léa Barbazanges – Vue de l’exposition “maemi” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015

Léa Barbazanges – Vue de l’exposition “maemi” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015

Léa Barbazanges – Vue de l’exposition “maemi” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015

Léa Barbazanges – Vue de l’exposition “maemi” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015

Léa Barbazanges – Vue de l’exposition “maemi” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015

Ho Un Bac – Vue de l’exposition ” Linguistic crack ” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015 – Photo © Hu Un Bac

Ho Un Bac – Vue de l’exposition ” Linguistic crack ” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015 – Photo © Hu Un Bac

Ho Un Bac – Vue de l’exposition ” Linguistic crack ” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015 – Photo © Hu Un Bac

Ho Un Bac – Vue de l’exposition ” Linguistic crack ” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015 – Photo © Hu Un Bac

Ho Un Bac – Vue de l’exposition ” Linguistic crack ” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015 – Photo © Hu Un Bac

Ho Un Bac – Vue de l’exposition ” Linguistic crack ” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015 – Photo © Hu Un Bac

Ho Un Bac – Vue de l’exposition ” Linguistic crack ” présentée à l’Espace international du CEAAC du 19 juin au 19 juillet 2015 – Photo © Hu Un Bac

Léa Barbazanges / Ho Un Bac

Exposition - Espace international

  • Vernissage : 19.06.2015
  • Date de début : 20.06.2015
  • Date de fin : 19.07.2015

Léa Barbazanges a bénéficié du programme de résidence à Séoul à l’été 2014. Ho-Un Bac est l’artiste coréen actuellement accueilli en résidence au CEAAC dans le cadre de cet échange.

 

Maemi

 

Léa Barbazanges est diplômée de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg.

Curieuse, glaneuse, elle collecte des matériaux d’origine minérale, végétale ou animale choisis pour leur élégance, délicatesse et raffinement afin de créer ses « assemblages organiques ».

Graphiques, jeux de lignes, de nervures, de ramifications, de transparences, de brillance et de reflets, ils se révèlent à la lumière, extraordinairement fragiles, en équilibre précaire, menaçant de disparaître au toucher. Actes d’observation et de compréhension, ses assemblages sont le fruit d’un geste patient, méticuleux et rationnel. Elle organise la juste mise en forme du matériau sans aucun artifice, en dépasse les limites et dégage ses propriétés invisibles par la simple expérimentation de ses caractéristiques. Approche attentive du réel, la démarche de Léa Barbazanges renvoie le contemporain à son regard sur son environnement, à l’extraordinaire beauté du banal. Furtif, toujours plus pressé, il se fige devant ces œuvres tendues entre pérennité et moment éphémère, invité à une infinie contemplation de l’instant.

Eric Sébastien Faure Lagorce

 

Fidèle à ses “assemblages organiques”, Léa Barbazanges présentera à l’Espace international des oeuvres inspirées de matériaux aquatiques ou animaux glanés en Corée.

 

 

Linguistic Crack

 

Je suis arrivé en résidence à Strasbourg sans parler français et très peu l’anglais. Cette difficulté de langage a évidemment apporté quelques désagréments, tout en m’amenant à des découvertes inattendues. J’ai voulu donner forme à ces expériences et introspections en créant des images. J’ai utilisé les techniques de retouche de photos, de superposition de dessins et d’image et présenté simultanément des textes multilingues, issus de traductions ou j’ai changé successivement la place des mots.

Ces oeuvres, associées à des images familières, permettront aux visiteurs locaux d’expérimenter visuellement le “langage de l’Autre”.

Ho-Un Bac