Created with Sketch.

Bathing behind the Sun / Liaison

Camille Fischer, Sans Titre, techniques mixtes sur papier, 58×41 cm, 2019

Camille Fischer / Lisa Biedlingmaier

  • Date de début : 27.09.2019
  • Date de fin : 27.10.2019

Vernissage

Jeudi 26 septembre 2019 à partir de 18h30

suivi d’une performance sonore de Feinstaub

 

Camille Fischer et Lisa Biedlingmaier ont été lauréates du programme d’échanges d’artistes avec Stuttgart en 2018.

BATHING BEHIND THE SUN

Camille Fischer

Entre peinture, dessin et installation in-situ, Camille Fischer conçoit pour l’Espace international une oeuvre immersive truculente, telle un grand jaillissement de formes, de teintes et de textures, qui convoquent la puissance du récit et du symbolisme.
 
Conservant ici toute la dimension mystique et onirique, emblématique de son travail, l’exposition « Bathing behind the Sun » convie le visiteur à une étonnante odyssée, qui chavire et (nous) inonde de son énergie.
 
Dominée par une végétation luxuriante où résident d’étranges figures, nous baignons dans l’ivresse d’une oeuvre audacieuse et crépusculaire, dont les formes lascives lui confèrent une allure extatique, propice à l’abandon et à la sensualité.                          
 
Elodie Gallina
Chargée des relations internationales / Espace international du CEAAC

 

«… le ciel prend une couleur de plomb tandis que près de l’horizon il devient d’un jaune verdâtre… … Une éclipse ne commence à présenter de véritable importance qu’à partir du moment où le centre du Soleil est couvert par la Lune.

La lumière se met alors à diminuer de façon très sensible, et lorsque approche le moment de la totalité cette diminution est tellement rapide qu’elle à quelque chose d’épouvantable. Ce qui frappe alors n’est pas seulement l’affaiblissement de la lumière, mais c’est aussi, d’une certaine manière, le changement de couleurs que présentent les objets. Tout devient triste, sombre et presque menaçant. Le paysage le plus vert se couvre de gris…

Cette couleur jaunâtre, et surtout l’abaissement de température, semblent accuser une diminution de la puissance vitale de la nature…. »

SECCHI Angelo, Relazione delle osservazioni fatte in Spagna durante l’eclisse totale del 18 Luglio 1860,
Roma : Tip. delle belle Arti, 1861.
 
 
 

 

Liaison

Lisa Biedlingmaier & Ulrika Jäger

 

Lisa Biedlingmaier a développé l’œuvre Body Building lors de sa résidence à Strasbourg en 2018. Incluant la collaboration avec d’autres artistes, interprètes ou personnes issues de différents domaines d’activités, cette nouvelle approche tend à intensifier le «rayon» de recherche de la réflexion sur l’existence humaine et sa complexité à l’aide du dialogue.

À l’occasion de son exposition à l’Espace International du CEAAC, Lisa Biedlingmaier a choisi d’inviter l’artiste Ulrika Jäger.

Saisir et comprendre sont deux clefs de la démarche des deux artistes. Tandis que Lisa Biedlingmaier entrelace un récit nœud après nœud et corde après corde, l’arrangement et la composition d’objets d’Ulrika Jäger font apparaître des arcs de tension dans l’espace. L’homme et son expérience sont alors essentiels pour les deux, par leur capacité à charger les choses de sens. Mais n’en résulte-t-il pas une observation unilatérale ?


Dossier de presse

Résidence associée :

  Stuttgart