Created with Sketch.

Mathilde Caylou

Mathilde Caylou, Là où j’ai attrapé l’air, 2010, Cristal soufflé

Mathilde Caylou, Là où j’ai attrapé l’air, 2010, Cristal soufflé

Née en 1985, vit à Landersheim (France)

 

L’artiste a fait siens les sujets du sol et du paysage vus par le prisme de la matière et principalement du verre. Elle questionne les interactions entre les éléments naturels, entre l’homme et son espace environnant. Son travail nie toute conception qui pourrait faire de la nature un simple élément de décor ou une source productiviste mais souligne plutôt la racine commune au paysan, au paysage et au pays, et réaffirme l’impossibilité de dissocier l’homme de son espace et de sa culture.

Mémoire et topographie sculpturale du territoire, comme un instantané fixé sur un matériau d’origine minérale et dont l’état amorphe se dit entre solide et liquide, son travail tente d’extraire et figer une couche de ces strates historiques dont le sol ne conserve plus de trace visible du fait de ses mutations perpétuelles.

Par des jeux de matière, de lumière et de transparence, le verre permet à l’artiste de révéler ces reliefs, ces formes et de retranscrire sa vision de cette réalité, d’inciter à se placer sous un angle différent pour l’observer et la re-découvrir.

 

Texte d’Éric Sébastien Faure Lagorce

Site web de Mathilde Caylou

Exposition(s) en lien :

  Des herbes folles