Created with Sketch.

Ange Leccia

Ange Leccia, La Mer, 1991, projection vidéo couleur, muette, en boucle. Photographie: Musées de la Ville de Strasbourg, N.Fussler

> Né en 1952 à Minerviù, Corse
Vit et travaille à Paris et en Corse

“De ses premières expérimentations cinématographiques en Super 8 à Poussière d’étoiles (2017) en passant par la Mer (1991), les œuvres d’Ange Leccia offrent des moments en suspension où le temps et l’espace deviennent la mesure des émotions. Travaillées par la mémoire et l’amour, l’introspection et la sensation, ses vidéos amènent toute chose filmée à une forme d’incandescence. L’épure et l’abstraction deviennent alors les vecteurs d’une approche vibrante propice à la contemplation. Son travail propose une analyse charnelle de l’image où la lumière et les éléments naturels affirment l’énergie de la création.”

Fabien Danesi

 

Après des études à la Sorbonne et un pensionnat à l’Académie de France à Rome, il enseigne à l’école des Beaux-Arts de Grenoble puis de Cergy. De 2001 à 2017, il crée et dirige le Pavillon Neuflize OBV au Palais de Tokyo à Paris.

On a pu voir son travail, entre autres, au Musée d’art moderne de la ville de Paris, au Centre Georges Pompidou (Paris), au Musée Guggenheim de New York, à la Documenta de Kassel, au Skulptur Projekte de Münster, à la Biennale de Venise, au Seibu Museum, Hiroshima Art Document, etc. Ange Leccia a enseigné à Geidai Tokyo University of the Arts. Il a été résident de la Villa Kujoyama à Kyoto. En 2013, le MAC/VAL lui a consacré une exposition monographique, ainsi que le Palais de Tokyo en 2014, la HAB galerie à Nantes durant l’été 2016 et l’Akureyri Art Museum (Islande) en 2019. En 2017, il a une exposition rétrospective à la National Gallery de Reykjavik, en 2018 à la Maison Salvan (Labège) et en 2019 au Centre des Arts d’Enghien-les-Bains.

Exposition(s) en lien :

  PRISMES, Goethe, réflexions contemporaines