Created with Sketch.

Marc Linder

“Ce n’est certes pas uniquement sa forte présence dans les paysages et l’architecture d’Alsace qui a valu au grès d’être le matériau privilégié des sculptures de Marc Linder : cette roche, faite de la sédimentation et de l’agglomération des débris de roches plus anciennes et dont certaines variétés se prêtent sous le ciseau à des prouesses figuratives, semble posséder – jusque dans son effritement – une “mémoire” d’états minéraux antérieurs telle qu’un artiste, désireux avant tout “d’énoncer des faits de sculpture”, a pu se découvrir d’emblée “en intelligence” pratique et poétique avec elle.

Ses travaux, qu’ils se présentent sous l’aspect d’installations disposées au sol ou d’édifications d’arcs et de colonnes, composent dans leur espace les différents états de ce matériau (blocs bruts, adoucis, entaillés, en éclats, en poudre) et retiennent dans leurs formes – la géométrie imposant son évidence au regard comme l’architectonique, sa résistance à la gravité – les gestes essentiels de la sculpture : soustraire ou ajouter. Cette égale “mise-en-oeuvre” de la pierre travaillée et de ses chutes expose alors de façon condensée le récit de ses métamorphoses tant naturelles que techniques ; elle raconte aussi, par des références à des monuments archaïques, comme le ferait une épopée ou une légende, ce qui pourrait s’intituler, à tous les sens de ce terme : un Cycle du Grès.”

Paul GUERIN

Installation(s) en lien :

  Moucharabieh