Created with Sketch.

Bad Beuys Entertainment

Fondé à Cergy-Pontoise dans la région parisienne, ce collectif emprunte sa dénomination au Bad Boy Entertainment, le nom d’un des principaux labels de hip hop américain, et remplace “boys” par “Beuys”, rendant ainsi hommage à l’artiste allemand Joseph Beuys. Le groupe définit d’emblée son terrain d’investigation : les enjeux esthétiques et politiques liés au contexte social périurbain qui a vu émerger la culture hip hop et une redéfinition de l’art dans l’espace social comme outil de transformation possible. Bad Beuys Entertainment détourne les éléments qui constituent son quotidien, il joue avec les clichés pour mieux les déconstruire et en proposer d’autres usages. Ses méthodes visent une prise de conscience par la distanciation ironique, la critique en actes, et diverses stratégies d’infiltration et de rassemblement.

Fondé par Mourad Ben Sassi, Olivier Cazin, Matthieu Clainchard, Pascal François et Hugues Maréchal, Bad Beuys Entertainment emprunte son fonctionnement à celui de la bande de jeunes, “la hiérarchie au sein du groupe n’est pas clairement définie, le nombre de ses membres est fluctuant et leur implication est inégale, les décisions s’y prennent à la volée, au consensus relatif”. Son approche rejoint celle de l’amateur qui n’attend pas la légitimation d’un savoir, mais construit à plusieurs en traduisant ce qu’il perçoit de manière singulière.

Exposition(s) en lien :

  BRAUN BRAUN BRAUN