Created with Sketch.

Détour

Détour
Jimmie Durham
2005
Granit et acier peint
1,5 x 27 m 
Parc de Pourtalès – Strasbourg

 

Cette installation oscille entre la courbe généreuse de sa forme ronde et la dureté de ce parcours, pareil à la lenteur puissante des processus naturels. À l’inverse, le caractère artificiel du tuyau peint, avec ses fragments soudés, ses tronçons rectilignes changeant de direction par des coudes à angle droit, paraît tout aussi évident. Pourtant, cette distinction claire entre ce qui relève de la nature, d’une part, et de l’intention, de l’activité humaines, de l’autre, ne tarde pas à se brouiller : vu de profil, ce tuyau émerge du sol et s’articule pour épouser le contour de la pierre comme le ferait un reptile sortant de terre pour serpenter quelque temps sur l’herbe avant de replonger sous la surface en fin de parcours.

Ce qui apparaissait comme une étrange installation technique revêt alors un caractère vivant. Après avoir surmonté la pierre, le trajet du tuyau semble s’orienter vers un arbre du parc dont il se détourne inexplicablement pour reprendre sa direction initiale et disparaître sous terre comme il est venu. Il nous aura rappelé par son trajet en surface et son va-et-vient avec le sous-sol les relations entre le visible et l’invisible, entre le caprice d’un tracé et le besoin absolu de laisser aux cycles naturels toute leur liberté.