Created with Sketch.

Daphné

2003
Œuvre disparue en 2016
Munster, Square de la route d’Eschbach
Fibre de verre, polyester

Installée dans l’environnement verdoyant d’un square de Munster, la sculpture monumentale de Jean Claus représentait une jeune femme végétale : solidement enracinée, tendant des bras plein de fleurs épanouies vers le ciel. Il s’agissait de Daphné, cette nymphe de la mythologie grecque qui préféra être transformée en laurier-rose que de répondre à l’amour du dieu Apollon.

Le sculpteur alsacien Jean Claus reprend souvent les récits mythologiques. Il y allie la modernité de son médium de prédilection : les matériaux plastiques. Pour Daphné, le jeu se réalisait entre le polyester et la représentation de la nature au sein d’un petit parc. Daphné est une figure qui a choisi la vie végétale plutôt que la vie humaine. Mais elle est aussi éminemment artistique, puisque son amant Apollon, fou de tristesse lorsqu’elle se transforme en laurier, décide de consacrer cet arbre au chant et à la poésie.