Espaces Professionels

Lors de chaque exposition organisée au Centre d’art du CEAAC, l’équipe de médiateurs propose des visites accompagnées d’activités adaptées au public scolaire allant de la maternelle au lycée. Ce service, entièrement gratuit, est simplement soumis à une réservation 8 jours à l’avance.

Maked and using for LenSlider dd192d449e banner. Dont delete from media library.

Actuellement, dans le cadre de l’exposition collective Systémiqueprésentée au CEAAC jusqu’au 24 mai 2015 :

L’exposition Systémique, première du cycle Think global, act local, repose sur un jeu de correspondances visuelles et conceptuelles qui évoque la complexité et l’interdépendance de nos systèmes. Notre entrée dans l’ère de l’Anthropocène, une ère dont l’humanité, comme nous l’explique le chimiste Paul Crutzen, est devenue la première force géologique, implique des phénomènes qui dépassent notre perception spatiale et temporelle. Elle se caractérise par la pensée systémique, une façon de lire le monde qui s’attache aux liens entres les choses plutôt qu’aux objets eux-mêmes.

Jeune artiste engagé, Julian Charrière s’empare de la matière pour évoquer les temps géologiques. Issus d’une série de carottages géologiques effectués de la Mer du Nord à Berlin, les échantillons de terres et de minéraux nous permettrons d’appréhender les transformations de notre planète.

Quelle soit matière, support, sujet ou idée de l’oeuvre plastique, la nature constitue l’inspiration première du langage artistique de François Génot. L’artiste entretient un rapport particulier avec celle-ci dans des compositions qui nous invitent à saisir sa force vitale à travers empreintes végétales et animales.

Les films de Fabien Giraud et de Raphael Siboni présentent certaines caractéristiques visuelles de documentaires scientifiques. Pourtant, il s’agit bien pour eux de nous proposer une nouvelle perception de l’espace et du temps. De telles distorsions tentent de nous faire ressentir le déploiement puissant mais lent des phénomènes géologiques.

Tue Greenfort est un artiste très lié aux problèmes environnementaux. Tout en se demandant si l’art pourrait changer la donne, il propose une démarche qui met en évidence les mauvaises pratiques énergétiques en s’appuyant sur l’espace d’exposition lui-même.

L’installation Tardigrad d’Hanna Husberg matérialise l’invisible qui nous entoure : les mouvements internes de l’air, les modifications des milieux aquatiques ou encore certains organismes microscopiques. Ses observations tendent à mettre en lumière le fait que nous, humains, sommes constitués des mêmes éléments.

Mêlant science et poésie, Toril Johannessen nous donne à voir une série de sérigraphies intitulée Words and Years. Aux allures rigoureuses de graphiques, ses images rapprochent des données d’ordre scientifique, économique mais aussi sensible et esthétique.

Pour démontrer la théorie de la relativité d’Einstein, Gianni Motti, tel un proton, chemine dans le plus grand accélérateur de particules du monde, traversant à pied 27Km, durant 5h50. En comparaison, les particules de matière effectuent 11000 fois le tour du tunnel en une seconde. Dans ce long-métrage, le temps s’abolit comme s’il ne s’écoulait plus : l’artiste tel un atome semble perdu dans l’univers.

L’oeuvre d’Anaïs Tondeur met en scène le récit d’une expédition à laquelle elle a participé pour retracer le parcours d’un morceau de graphite, de son extraction à son utilisation. La mise en parallèle des deux aventures nous suggère que chaque évènement est inscrit dans un vaste système intégré à la grande histoire de notre planète.

Dans ce cadre, deux médiateurs sont à la disposition des enseignants et de leurs classes afin de découvrir l’art actuel et de mieux appréhender les nouveaux moyens d’expression qui le constitue.

– Ateliers maternelle / primaire

– Ateliers collège / lycée

 

Visites commentées gratuites 
Sur rendez-vous, délai de réservation 8 jours minimum.
Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00
Capacité d’accueil par séance : 2 classes – Durée : 2 heures
Contact : Gérald Wagner – public@ceaac.org ou au 03 88 25 69 70