Created with Sketch.

Espace Presse

Retrouvez ci-dessous les dossiers de presse de nos expositions actuelles ou à venir :

LOCOMOTION
LES JOUETS DE TOMI UNGERER EN MOUVEMENT

Avec : Daniel DepoutotMorgane KabiryJoseph Kieffer
Min JisookPatrick NardinSimon Nicaise

Exposition – Centre d’art
21.06.19 – 27.10.19
Vernissage : 21.06.19 > 18h30

 

Le dessinateur Tomi Ungerer était un collectionneur de jouets passionné. Le premier jouet de sa collection, un petit bateau mécanique, lui avait été offert en 1960 à New York. Puis, pendant près de quarante ans, il a accumulé un ensemble de quelques milliers de pièces anciennes et modernes dont une partie a été donnée aux Musées de la Ville de Strasbourg. Certaines d’entre elles sont exposées de manière permanente au Musée des Arts Décoratifs et au Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration.

L’exposition, organisée conjointement par le Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration et le CEAAC, se concentre sur l’un des thèmes majeurs de cette collection : les moyens de locomotion. Une centaine d’objets est présentée, comprenant des véhicules de toutes sortes, voitures, avions, bateaux, chemins de fer, camions et autres jusqu’aux plus insolites. Leur diversité montre le caractère profondément original de la collection, à l’image de l’univers graphique de Tomi Ungerer. Ils sont exposés en respectant l’esprit que le dessinateur, guidé par la fantaisie et la curiosité, y avait insufflé : sans hiérarchie, en mêlant les jouets usagés aux pièces de collection.

 

Commissariat: Evelyne Loux & Thérèse Willer

 

Caroline Gamon
AILLEURS
& MAX EULITZ
SHALLOW, DIE FLUCHT AUS DER ZEIT

 

21.06.19 – 01.09.19
VERNISSAGE : 21.06.19 > 18H30

Le travail de Caroline Gamon oscille entre peinture et illustration. Travaillant régulièrement pour la presse et l’édition, sa pratique est nourrie de textes, d’évènements, de faits sociaux ou journalistiques.
Dans une temporalité comme suspendue, son travail s’efforce de révéler le potentiel narratif des images et son inquiétante étrangeté, dans un univers mi-réel, mi-magique.

Max Eulitz est diplômé de la Städelschule de Francfort-sur-le-Main, où il a étudié avec Peter Fischli. Max Eulitz axe sa réflexion artistique sur son environnement, par le biais d’observations, d’anecdotes personnelles et d’expériences collectives, s’inspirant souvent des activités culturelles des « petits bourgeois » et consacrant des recherches conceptuelles aux phénomènes ordinaires.