Created with Sketch.

Espace Presse

Retrouvez ci-dessous les dossiers de presse de nos expositions actuelles ou à venir :

TIME TO LEAVE THE CAPSULE IF YOU DARE.

Exposition fruit d’un partenariat entre le Master Critique-Essais, écritures de l’art contemporain de l’Université de Strasbourg, les Frac Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine et le CEEAC.

Avec :

Adrien Missika / Rosa Barba / Benoît Billotte / Gintaras Didžiapetris / Julien Discrit / Marine Hugonnier / Tom Ireland / Jan Kopp / Jiro Nakayama / Pratchaya Phinthong / Michelle Stuart / Gregoriou Theodoulos

 

Exposition – Centre d’art
14.03.20 – 17.05.20
Vernissage : 13.03.20 > 18h30

 

Time to leave the capsule…if you dare.

Les paroles « Time to leave the capsule… if you dare », extraites de la chanson Space Oddity de David Bowie, ont été utilisées par la BBC comme bande-son pour accompagner en direct les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune, le 20 juillet 1969. Elles interpellent d’entrée de jeu le visiteur pour l’inviter à un voyage hérité de l’imaginaire collectif de la conquête spatiale : «oserez-vous franchir le pas, sortir de votre “capsule”? ».

En convoquant des modes d’expérimentation proches de ceux des scientifiques ou en stimulant nos représentations inconscientes de l’espace, les oeuvres présentées dans l’exposition interrogent la place de nos croyances – et de nos capacités à discerner le vrai du faux – dans le champ de la connaissance. Entre récits d’anticipation dystopiques et remises en question de nos certitudes, elles nous incitent à porter un regard attentif sur les modes de diffusion de l’information, la mise en récit des images et les idéologies qui les sous-tendent.

Les multiples discours déployés tout au long du parcours permettent au spectateur de créer des récits dans lesquels une autre réalité prend forme. D’abord plongé dans le doute, il devient finalement acteur de sa visite ; “éclairé” par les oeuvres, il accède alors à la possibilité d’une nouvelle compréhension du monde.

Commissariat: les étudiantes du Master Critique-Essais, écritures de l’art contemporain de l’Université de Strasbourg.

 

 

SUPERSTITION SUPERVISION / PIERRES DE MAUVAISES LANGUES

Avec :

Jonathan Naas / Fanny Latreille

Exposition – Espace International
14.03.20 – 17.05.20
Vernissage : 13.03.20 > 18h30

Jonathan Naas
Superstition Supervision

Dans Superstition Supervision l’artiste met en lumière nos comportements irrationnels, lesquels nous positionnent face à la sacralisation de notre quotidien, questionnant la notion du visible et de son organisation — parfois mystérieuse — régie par les signes et la divination.

Fanny Latreille
Pierres de mauvaises langues

Fanny Latreille s’intéresse aux formes du commun. 
Le commun qu’elle cherche ici est celui de notre rapport aux langues et dialectes qui bougent, qui changent, qui s’estompent, et dont la richesse émane de ces changements, tant que nous puissions nous souvenir de ce qui existait avant, et que nous puissions le faire revivre par une pratique de la mémoire.