Artiste

Zsófia Szemzõ

    Zsófia Szemzõ vit et travaille à Budapest.

    Szófia Zsemzõ travaille sur le concept de défragmentation, s’intéressant surtout à réparer des situations brisées.

    «La défragmentation dans la technologie de l’information est une façon de réorganiser les données afin de les stocker dans leur ensemble plutôt que de manière dispersée, en petits morceaux et fragments. (…) Szemző s’intéresse aux situations ratées, aux objets inutiles, non restaurables, inadaptés ou cassés et aux discordances, aux effets secondaires des actions et décisions humaines.  » Katalin Izinger.

    Ses collages, dessins, photographies, installations et objets en argile se concentrent sur le traitement des données et des phénomènes reliés aux conséquences de nos actes et sur les possibilités de réparer des situations brisées. Szemző recueille ces situations gâchées autant que les solutions heureuses employées par les humains pour réparer les choses en bricolant, remplaçant l’un des pieds d’une chaise cassée par une canne, ou utilisant un élastique sur un pantalon sans bouton. De l’ingénierie fluviale à la teinture de cheveux.

    L’artiste s’intéresse également de plus en plus à la technique Kintsugi, qui consiste à recoller, à rapiécer les choses avec de l’or, voyant cette dernière comme un puissant prédécesseur de sa démarche. Les objets sont réparés à l’or, de sorte que le fait qu’ils aient été brisés leur donne alors encore plus de valeur, indiquant qu’ils aient été présents depuis plus longtemps, qu’ils aient vaincu l’infortune et en soient devenus plus, et non moins. En ce sens, la remise en état est moins de la restauration que la mise en évidence d’un nouvel état de l’objet. Les processus naturels lents ou irréversibles se retrouvent dans ses dessins et objets. Szófia Zsemzõ montre la contradiction existant entre une situation idéale imaginée par l’homme et les modalités de mise en œuvre de ces idées.