Nicolas Floch

    Le monde de l’art est, trop souvent, dominé par des préoccupations purement économiques. Dans ce contexte, quelle pourrait être la place du troc, de l’amateur, de l’œuvre collaborative ? Le Grand Troc atteste de l’existence et de l’expérimentation de ces formes alternatives de production et d’échange dans l’art.
    Lors d’un travail collaboratif de long terme initié en 2008 au Chili, puis au Brésil et en France, Nicolas Floc’h a invité des habitants, des collégiens, des enseignants ou encore des agents départementaux à interroger la vie de leur communauté et leurs désirs collectifs puis à les matérialiser au travers d’objets sculptés en bois et matériaux recyclés. Ces objets sont ensuite proposés au troc contre les objets véritables qu’ils représentent lors des expositions de l’artiste. L’œuvre introduit un transfert salvateur de valeur et de rêve d’un groupe social à l’autre et met en défaut les logiques du système de l’art, qui repose sur l’authenticité et l’exclusivité.

    Au sein d’Ultralocal, livres en édition limitée, caisson de basses, enceintes, batterie, iMac, machine à jus, soins infirmiers et chaise longue Le Corbusier peuvent être emportés par les visiteurs en échange du don de l’objet ou service lui-même à l’institution qui a exprimé le souhait de le posséder. Ces objets ont été réalisés dans le cadre de l’invitation du Grand Troc au MAC VAL en 2015, par le biais d’une collaboration avec deux collèges et l’EDS (Espace Départemental des Solidarités) de Vitry-sur-Seine, afin de modifier la vie en collectivité.

    Né en 1970 à Rennes, vit et travaille à Paris. Nicolas Floc’h est artiste et enseignant à l’EESAB Site de Rennes. Il explore les pratiques artistiques en fonction des contextes qu’il investit. Ses œuvres se déclinent en de multiples formes — installation, sculpture, film, performance, scénographie — qui se présentent comme des structures ouvertes, multifonctionnelles, modulables et consommables. Ses propositions artistiques s’inscrivent dans le champ de l’expérimentation questionnant les modes de production, de distribution et de consommation de l’art.